Hublot 2 - Nyon

Construction d'une deuxième manufacture horlogère
Réalisation 2014 - 2015

Photos : Adrien Barakat et Hublot SA

  • 001
  • 002
  • 003
  • 004
  • 05
  • 06
  • 07

  • 01
  • 02
  • 03
  • 04

  • coupe transversale
  • facade nord-est
  • rez supérieur


HISTORIQUE / SITUATION
Impressionnante, la progression de Hublot à Nyon. Installée en 1986 avec trente-huit personnes dans un bâtiment de l’Armée du Salut à Nyon, l’entreprise a surpris par sa fulgurance. En 2009, l’horloger édifiait son premier bâtiment H1, aux abords de l’autoroute. Six ans après, c’est H2 qui double l’installation avec les mêmes lignes tendues et la même couleur anthracite.
La progression permanente des ventes de l’horloger haut de gamme, et par conséquent celle du nombre de ses employés – 400 attendus en 2017 –, a conduit à concentrer sur un même site toute la chaîne de fabrication des montres, notamment en rapatriant l’unité de production de Gland.

REALISATION
Consciente de l’importance de Hublot, la Ville de Nyon a mis à sa disposition – par un droit de superficie de cinquante ans – un terrain de 8200 mètres carrés, suffisamment grand pour envisager à terme l’édification d’une troisième unité.
Prévus sur 4 niveaux et un sous-sol dédié au parking, les locaux de Hublot 2 totalisent une surface de plancher de 5020 mètres carrés.
Le 1er étage et le 2ème étage sont principalement dédiés à la fabrication et au traitement des composants horlogers.
Le rez-de-chaussée abrite le restaurant, la cuisine et des dépôts tandis que le dernier étage accueille les espaces administratifs ainsi que le service après-vente.
Les deux bâtiments H1 et H2, bien que très proches, sont séparés par la voie de chemin de fer Nyon-St-Cergue-La Cure. Après avoir étudié la création d’un souterrain de liaison, c’est finalement la solution d’une passerelle en acier qui a été retenue. Construite et peinte en atelier, elle a été soudée sur place et montée en une nuit pour ne pas gêner le trafic ferroviaire.
La structure du bâtiment composée de larges portées en béton recyclé et la régularité des poteaux-traverses en façades permettent une grande flexibilité dans l’aménagement des espaces intérieurs.
La fabrication des composants horlogers se fait dans un milieu régulé où un écart de température supérieur à 3°C ne peut être toléré. Pour respecter ces exigences et climatiser un minimum les locaux, des stores à lamelles ont été prévus sur chaque fenêtre et sont gérés automatiquement selon la courbe solaire.
Afin de réduire l’utilisation des stores pendant l’été et de permettre aux usagers de travailler en lumière naturelle aux heures les plus chaudes de la journée, des éléments de protection en béton sortent en saillie du bâtiment et protègent les façades des rayons solaires.

MAÎTRISE DE L'ENERGIE
La marque Hublot concentre sa recherche et son développement sur des notions de durabilité et de performance. Elle a donc jugé tout naturel d'appliquer ces mêmes critères aux constructions qu'elle entreprend. Ainsi, l'enveloppe énergétique du bâtiment atteint une performance supérieure de 20 % par rapport à la norme SIA 380/1. En hiver, elle permet une isolation thermique réduisant la consommation d'énergie de près de 30 % par rapport aux exigences du label Minergie.
Des panneaux photovoltaïques assurent la totalité de la climatisation du restaurant d'entreprise et fournissent, en plus, la part d'énergie renouvelable exigée par la Commune, dans le cadre du droit de superficie.
En matière de chauffage, l'énergie issue des rejets thermiques (production frigorifique, air comprimé et ventilation) permet de réduire le fonctionnement de la chaudière à gaz.
Equipé de filtres limitant les polluants atmosphériques, le système de ventilation assure une haute qualité de l'air à l'intérieur du bâtiment.
Le système d'éclairage LED intelligent qui adapte sa puissance en fonction des besoins réels en détectant la luminosité et la présence des usagers, tout comme la mise à disposition des quatre bornes de recharge pour les véhicules électriques participent également à cette gestions responsable de l'énergie.
En résumé, un bilan énergétique et environnemental qui atteint une réduction des besoins énergétiques à hauteur de 2/3 et qui diminue les émissions de dioxyde de carbone de 200 tonnes de CO2/an, soit une réduction de près de 65 % par rapport à un bâtiment conventionnel. Une expansion respectueuse de l'environnement qui répond aux critères de haute performance énergétique (HPE).

Le Maître de l'Ouvrage désirait rendre visible son développement en réalisant un objet simple et fonctionnel, dans la continuité du premier bâtiment.