Collège La Combe - Prangins

Assainissement de l'enveloppe du bâtiment
Réalisation 2013

Projet réalisé en association avec l'atelier d'architectes HENCHOZ SA et l'ingénieur façades BIFF SA

  • image de synthèse
  • 03. mars 2014
  • 04. mars 2014
  • 21.octobre 2013


La Commune de Prangins ambitionne de devenir « Cité de l’énergie ». Par une analyse des bâtiments communaux du point de vue énergétique, il en ressort que le collège de La Combe, construit en 3 étapes successives soit en 1974, 1982 et 1991, devait être assaini en priorité. C’est pourquoi la Municipalité de Prangins a confié à l’association Henchoz SA - Coretra SA – Biff SA l’étude pour la planification des travaux de rénovation et d’assainissement comprenant principalement une intervention sur l’enveloppe du bâtiment - plus particulièrement des deux premières étapes -  afin d’en améliorer les performances thermiques.

La création d’un préau couvert de 100m2 ainsi que diverses améliorations des équipements intérieurs, informatiques et luminaires, ont également été réalisés afin de répondre aux normes des établissements scolaires.

Enfin, le revêtement du sol de la salle de gym a été changé.

Le bâtiment de 1991, compact et isolé, ne nécessitait pas d’intervention immédiate, sinon la réfection des verrières en toiture.
Les bureaux HENCHOZ SA atelier d’architectes, CORETRA SA architecture et BIFF SA ingénieur façades se sont donc associés pour développer, planifier et diriger la mise en œuvre des travaux de rénovation en générant le moins de nuisances possibles pour les utilisateurs.

L’assainissement de l’enveloppe énergétique a consisté essentiellement dans l’élimination des ponts thermiques en recréant une façade complétement isolée devant les structures actuelles en béton. Le choix d’un revêtement ventilé en fibrociment devant les parties pleines a permis d’augmenter la qualité de l’expression architecturale tout en garantissant un meilleur confort pour les utilisateurs.
Les nouvelles fenêtres sont venues en applique de la façade existante ce qui a permis de maintenir dans un premier temps, les anciennes fenêtres.
L’isolation et l’étanchéité des toitures plates ont été remplacées pour en éliminer les défauts et répondre aux normes actuelles, tout comme l’installation de paratonnerre.
Les façades le long des couloirs, essentiellement vitrées, sont déportées par un système de poteaux-traverses.
Les radiateurs sont positionnés en partie basse et près de 220 casiers ont été installés devant les vitrages et dans les dégagements du bâtiment de tête.

Le chantier s’est déroulé dans un laps de temps très court, à savoir pendant la période de vacances scolaires, en été 2013.